Comment choisir des chevilles de fixation ?

Solution parfaite pour fixer un objet dans un sol ou un mur, la cheville de fixation offre de nombreux avantages. Elle garantit entre autres une résistance à l’arrachement, à la torsion et au cisaillement et aidera au maintien ferme d’un élément ou d’une pièce.
Mais toutes les chevilles sont-elles bonnes ? Comment choisir les siennes ? Comment déceler la cheville qui convient le mieux à tel ou tel matériau ? Au terme de cet article, vous aurez l’essentiel des informations sur les différentes chevilles existant ainsi que les travaux auxquels elles correspondent.
Vous aurez aussi une notion du coût des chevilles afin d’être entièrement et parfaitement renseigné sur les tenants et les aboutissants des chevilles de fixation.

Quand peut-on avoir recours à des chevilles de fixation ?

L’utilisation d’une cheville est nécessaire lorsque vous devez fixer une pièce dans des matériaux creux, pleins ou friables. C’est le cas pour du béton, du bois, de la pierre ou du parpaing plein. Quelques soient les matériaux dans lesquels les chevilles sont, métal, nylon ou plastique, elles sont capables supporter des charges de plus de 50 kilogrammes.
Pour la fixation de pièces de grandes dimensions, il n’y a pas mieux. C’est le cas de toutes les pièces de charpentes ainsi que des poutres porteuses. L’usage qu’on en fait permet aussi selon le matériau de la cheville, de démonter l’objet fixé facilement par simple dévissage.

Ce que peuvent fixer les chevilles de fixation

Les chevilles de fixation peuvent aider à fixer une gamme riche et variée d’objets. Ainsi, on retrouve les chevilles pour fixer une paroi mince de type Placoplatre sur les rails au sol, fabriquer un dressing ou une armoire, fixer une boite aux lettres, fixer une étagère en bois, accrocher des accessoires ou des tableaux, mettre en place des poteaux ou des colonnes, fixer une charpente ou encore des poutres.

Les différents types de chevilles qui existent

Afin d’opérer le choix de cheville qui vous convient, il faut tenir compte de plusieurs paramètres. Puisque les chevilles sont vendues dans différents modèles et spécificités, il faudra tenir compte de la nature du support ainsi que du poids de l’élément. Trois principaux matériaux existent pour une cheville.
Vous avez des chevilles en nylon, métalliques et en plastique. Les chevilles en nylon sont très résistantes à l’eau et au frottement, car le nylon est un matériau qui sèche rapidement. En raison de sa résistance mécanique, la cheville peut aussi être métallique ou en plastique. Les fixations en métal sont performantes et sécurisées.
Quant au diamètre de la cheville, il sera déterminé par le poids de l’élément à fixer ainsi que celui des objets qui seront placés dessus.
Pour une cheville comprise entre trois et cinq millimètres, le poids ne devra pas excéder vingt kilogrammes. Entre vingt et cinquante kilogrammes, une cheville de six à huit millimètres suffira et une cheville d’environ dix millimètres pour des charges de plus cinquante kilogrammes.
Lorsque le poids maximum du support de la cheville est en excédant, il faudra aussi prendre en compte le poids maximum du support pour le matériau. Ainsi, l’épaisseur du support a une influence directe sur la longueur de la cheville, même si plus une cheville est longue, mieux elle garantit la sécurité de la fixation.

Cheville de fixation pour les matériaux pleins ou creux

Le matériau dans lequel on souhaite insérer les chevilles est le premier facteur de choix. Pour les matériaux pleins uniquement, il est conseillé l’usage de la cheville à expansion puisque son vissage permet qu’il s’ancre dans le matériau en provoquant le gonflement.
Certaines chevilles seront adaptées aux matériaux creux. A titre d’exemple, il y a la brique creuse, le parpaing creux ou encore des plaques de plâtre. C’est aussi le cas des chevilles avec scellement chimique fait dans un alliage de durcisseur et de résine qu’on injecte directement, grâce à un pistolet, dans le matériau.

Quelles chevilles pour fixer les matériaux friables ?

Le béton cellulaire, la pierre reconstituée ou les carreaux de plâtre constituent les matériaux friables. Il leur faut par exemple une cheville à visser qui s’installe avec ou sans pré-perçage, de la cheville à clouer qui n’a point besoin de pré-perçage.
Aussi est-ce la même chose pour la cheville a bascule fait de vis métrique et d’éléments qui une fois vissés bascule du second côté du matériau et aussi de la cheville a verrouillage qui se replie au cours du vissage pour donner un verrouillage dans le matériau. En cas doute, hésitez pas à vous renseigner auprès du veneur ou a contact un artisan.
Pour ce qui est du prix, il dépend du modèle de cheville et aussi de la taille de la commande.