Le lancement d’une franchise, bien se préparer

La franchise est un mode d’entreprise utilisé par de nombreux entrepreneurs. Dans ce concept qui existe depuis longtemps, une grande société donne sa permission à d’autres entreprises pour exploiter ses produits et son concept. Dans cet article, nous parlerons de comment lancer une franchise.

La franchise : qu’est-ce que c’est ?

Avant de lancer une franchise, il est important de comprendre de quoi il en retourne. En essence, elle est un modèle économique dans lequel une entreprise permet à d’autres de commercialiser les mêmes biens et services qu’elle. La société qui accorde son autorisation est appelée franchiseur et les petites entreprises qui bénéficient de cet accord sont les franchisées. Elles gardent cependant leur mode de gestion et ne dépendent pas de la structure mère sur le point juridique ou financier. Dans le contrat, le franchiseur permet aux franchisés de reproduire le concept qu’il a instauré et de l’utiliser à des fins commerciales. En échange, ces derniers signent un engagement qui les oblige à suivre les conditions et les règles du réseau de franchise. Elles paieront également des redevances au franchiseur. Il existe plusieurs genres de franchise. Elles varient en fonction du domaine d’activité. On peut ainsi citer : les franchises commerciales (cosmétique, alimentation, etc.) et celles de services (immobilier, restauration, etc.).

Les étapes pour lancer une franchise

Avant d’acheter une franchise, une introspection s’impose. Il faudra se demander si l’on est vraiment en mesure de faire fructifier le concept qu’on souhaite acquérir. Ensuite, une étude de ses goûts, compétences et surtout de sa vision permettra de choisir le domaine dans lequel on veut exercer. Une fois cette étude faite, l’entrepreneur se renseigne sur les différentes franchises qui interviennent dans le secteur d’activité choisi. Il peut ensuite entrer en contact avec ces franchises pour obtenir des indications sur les conditions de rachat. L’autre solution est de se renseigner auprès de personnes qui ont déjà racheté une franchise dans le même domaine.

Des professionnels dans les transactions liées aux franchises peuvent être également consultés. Il faut aussi préciser que l’achat d’une franchise ne peut se faire sans un minimum de fonds propres. Les établissements bancaires réclament toujours à l’investisseur 30 % de la valeur du projet. Aussi, l’acquisition d’une franchise déjà établie revient plus chère que la création d’une nouvelle. Cela est dû à la notoriété, aux résultats et à la clientèle déjà enregistrés par la franchise. Avant de reprendre un projet, l’assistance d’un expert-comptable est requise pour évaluer la valeur réelle de l’entreprise. Au moment de la signature du contrat de franchise également, l’avis d’un expert sera nécessaire, car ce contrat est différent des contrats habituels.

Tout en faisant les transactions, il faut trouver à l’avance le local qui abritera la future franchise. Ainsi, l’activité pourra démarrer immédiatement après les différents accords. Le statut juridique de l’entreprise franchisée doit également être pris en compte. En fonction de l’investissement et des partenariats noués, la société pourra être une SARL, une SNC, etc. L’expertise des conseillers juridiques sera d’une grande aide à ce niveau. Tout au long du processus jusqu’au démarrage de l’activité, l’entrepreneur pourra toujours compter sur le soutien de son franchiseur.